Jour 19 : Ceroglie - Postojna Slovénie

Après un excellent petit-déjeuner et quelques conseils que Romain prend auprès de notre hôte Franc, nous partons en direction de la Slovénie. Notre unique étape dans ce pays sera dans la ville de Postojna.

La frontière ne se trouve qu’à 6km. Avant le passage de la frontière nous passons la barre des 1000 kilomètres. Je n’arriverai certainement pas à vous communiquer la fierté qui m’anime sur le chemin. Romain est également fier. Nous savons qu’il nous en reste environ 20 000 mais comme souvent on se le dit « tout à un début » et les 1000 premiers, il me semble que c’est un bon début.

L’étape de ce 19ème jour s’annonce assez difficile en termes de dénivelé, surtout après la « platitude » de l’Italie. L’arrivée à Ceroglie nous a rappelé que la Terre n’était pas tout à fait plate. Le soleil est toujours présent. Même si 1000 mètres de dénivelé positif ça ne rassure pas dit comme ça, c’est assez plaisant de revenir sur une route vallonnée. 

La Slovénie, nous y sommes déjà venus en vacances. Nous en gardons un très bon souvenir. C’est un petit pays plein de charme, il nous fait rêver. 

La nature y est importante, imposante et magnifique. Les routes sont simplement parfaites pour le vélo. 

La nourriture nous plait (comme d’habitude je me trouve une histoire d’amour avec un bon truc bien gras) pour la Slovénie ce sera le burek. Le burek c’est un bon « friand » que l’on trouve partout dans les balkans. Nous pouvons en trouver au boeuf, au fromage, à la confiture, au nutella… Un pur délice XD.

Nous avons également un penchant pour les kebabs de Slovénie. 

Nous arrivons assez tôt à l’auberge de jeunesse de Postijna et avons besoin de remplir un peu les sacoches de nourriture et également faire le plein pour la soirée devant le match de l’OM. 

Je pense que tout ceux qui pratiquent du sport d’endurance (4 à 5 heures par jour), ils comprendront que le moment des courses pour un sportif (pas de haut niveau) c’est comme ramener son enfant à Disneyland pour la première fois. Il ne faut surtout pas faire ses courses sans avoir mangé avant…. Conseil de cycliste (après 1070 kilomètres d’expérience). Tu as l’impression d’avoir envie de tout. Tout te tord l’estomac tellement tu as faim. Tu as envie d’ouvrir tous les paquets et te gaver… Mais nous essayons de rester raisonnables. On ne prend que 2 salades + 2 yaourts + 2 bières (Romain a réussi le passage à la bière sans alcool, je doute de son abstinence sur la longueur) + d’autres trucs …. Mais surtout on prend 2 kebabs pour nous installer tranquillement devant le match :-).

Le match est simplement fou, un scénario parfait, l’OM nous fait rêver.

J’ai quand même un article à finaliser sur l’Italie et il ne va pas s’écrire tout seul, je dois m’y mettre.

Jour 20 : Postojna - Prezid Croatie

Le réveil est un peu difficile, nous nous sommes couchés un peu tard. 

Nous partons vers 11heures, nous avons encore quelques kilomètres à parcourir en Slovénie, avant de passer la frontière Croate. Ce soir nous sommes normalement attendus par un ami de Franc, à Prezid.

Les paysages sont toujours aussi magnifiques, avec Romain nous aimerions avoir un pied à terre dans ce pays. On apprécie vraiment la Slovénie. Comme Romain l’écrit sur un de nos post, ça monte et ça descend. C’est incroyablement joli. Je ne pourrai pas vous décrire exactement ce que ce pays nous procure à nous.

La Slovénie a la mer, les villages pittoresques, la montagne, les lacs… Ce pays est un concentré de belles choses. 

L’agriculture n’y est pas intensive, nous pouvons donc admirer de magnifiques prairies vertes. Nous nous imaginons la Suisse, nous pensons que ça y ressemble. Ca me fait penser à la marmotte qui met le chocolat dans le papier alu. 

La faune, elle aussi est bien fournie. Nous apprenons que la partie que nous traversons est peuplée d’ours, de loup et de lynx. On ne souhaite pas trop camper ici. Ouf, ce soir normalement nous avons 4 murs qui devraient normalement nous protéger

Nous essayons tout de même de guetter aux alentours, mais nous ne verrons aucun de ces animaux.

Nous arrivons à la frontière croate et nous n’arrivons pas à le réaliser. En effet, nous ne restons que 2 jours en Slovénie. Nous avions pris l’habitude de rester 5 à 6 jours dans le pays. Tout va trop vite. 

La frontière croate n’est pas très rigolote, les barbelés sont toujours en vigueurs. Nous sommes un peu impressionnés.

Nous arrivons assez tôt derrière la frontière. 

Nous nous rendons compte que la Slovénie a été une étape tellement rapide que nous n’avons pas envoyé les cartes postales aux écoles. Grrr… 

Nous espérons qu’ils ne nous en voudront pas. 

Ce soir, c’est Zoran patron du turbo bar à Prezid, qui doit nous accueillir pour la nuit.

A très bientôt en Croatie! 

Nos sentiments

La seule chose que l’on peut vous conseiller c’est de venir en Slovénie, vraiment, vous ne serez pas déçus.

C’était un passage ultra rapide dans ce pays. C’est un peu déboussolant. 

Un petit regret tout de même, les Slovènes nous klaxonnent assez durement dès qu’ils se sentent gênés sur la route… Ce n’est pas sympa les gars. 

Parfois je ferme les yeux et j’ai le coeur qui se soulève quand je vois les voitures nous dépasser… Franchement, je ne sais pas comment nous n’avons pas encore assisté à un carton entre la voiture qui nous double et les voitures arrivant en face… 

Attendre 5 minutes derrière un vélo pour avoir une meilleure visibilité je pense que ça vaut le coup….

Catégories : Slovénie

5 commentaires

Claire · mai 14, 2018 à 3:52

En effet ça a l air beau…….. et bon🤣
Bisous plus

Francine · mai 17, 2018 à 7:34

Bonjour… un joli début d aventure… une question… vous n avez pas mal aux fesses ? Moi après 50 kms.. C est galere.. Bonne continuation

    ViA 2 Roues · mai 17, 2018 à 11:07

    Bonjour Francine,
    Ah ah tu nous poses une très bonne question, d’ailleurs on vient de s’apercevoir que nous n’en n’avons pas parlé dans l’article sur la Croatie. Nous avons suivi les conseils de quelques cyclos après avoir fouillé sur internet. Nous avons acheté des selles SMP TRK Gel (sur Alltricks) ce sont des selles italiennes. J’en ai une spécialement faite pour les femmes, elle est un peu plus large pour le fessier et Romain a le modèle normal. Quand nous avons rencontré Laura et Pierre en Croatie, ils ont été convaincus par la selle également. Il est vrai que mis à part la chaleur (transpiration + frottement) je n’ai jamais eu mal aux fesses. Romain non plus. Vraiment nous les conseillons. Par contre ce n’est pas fait pour avoir une position de course. C’est d’ailleurs un miracle pour moi, j’ai toujours eu mal aux fesses après ne serait ce que 20 minutes de vélo.
    Si tu as besoin d’autres conseils n’hésite pas. A bientôt

Souidi Serru · mai 26, 2018 à 8:53

Encore bravo pour ce challenge, superbes photos et en prime un récit toujours drôle et intéressant!!
Nous avons déjà reçu trois cartes postales!! Mes élèves sont enchantés et nous suivons votre périple sur la carte de l’Europe!!!!
Plein de bisous
Stéphanie

    ViA 2 Roues · mai 26, 2018 à 8:16

    Coucou Stéphanie ! Merci pour ton message ! Nous sommes contents que les cartes arrivent ! 🙂 la fin d’année approche on continuera à envoyer nos cartes et les futurs CM1 pourront continuer à les voir 😉
    Bisous à toi et à tes petits mecs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company